Fermer

Déménager pour changer de vie?

Acheter Vendre 3 min.

Renoncer à sa vie actuelle pour “cultiver votre jardin”, une simple lubie ? Non, d’après une enquête exclusive de Meilleurs Agents : près de 8 Français sur 10 souhaiteraient changer de vie. La solution plébiscitée ? Le déménagement, à la recherche d’un cadre de vie plus agréable.

Meilleurs Agents vous donne quelques idées pour troquer votre appartement urbain pour une belle propriété au soleil.

Visualiser notre infographie 

Déménager pour mieux revenir

Changer d’air, la première étape pour transformer son quotidien ? Le déménagement est la solution privilégiée par près de 6 personnes sur 10 qui souhaitent changer de vie. Surprise, ce ne sont pas les retraités qui sont les plus enclins à déménager pour profiter d’une vie plus douce, mais bien les plus jeunes.

Si l’attractivité des grandes métropoles et villes universitaires conduit logiquement nombre d’entre eux à quitter leur ville d’origine, la tentation de changer de région est également présente chez les jeunes franciliens. Cyril en témoigne, qui vient de quitter son job dans une start-up à Paris. “À bientôt 30 ans, je commence à être lassé de la vie parisienne. Depuis peu, j’ai commencé à travailler en free-lance, et je me rends compte que je n’ai plus vraiment de contraintes en termes de mobilité. Du coup, pourquoi pas emménager dans une ville à taille humaine ? “

Les nouvelles pratiques des entreprises favorisent en effet le travail à distance, y compris pour les salariés : la France compterait déjà entre 8 et 15 % de télétravailleurs*. Avec la mise en place d’un nouveau cadre juridique assoupli en 2017, cette tendance pourrait même s’accélérer : près d’1 salarié sur 2 aimerait rejoindre la partie**. Ces dernières années, des études ont régulièrement mis en avant l’intérêt du télétravail pour baisser la pollution ou augmenter la productivité des salariés.

Dans les faits, travailler uniquement depuis son domicile reste aujourd’hui assez rare. Mais le développement des lignes à grande vitesse réduit considérablement la distance entre Paris et les métropoles : Reims (45 min), Lille (1 h) et Tours (1 h 10) offrent par exemple des liaisons d’une durée comparable à certains trajets en transports en commun. Même Bordeaux et Rennes se sont “rapprochées” de Paris depuis 2017 (respectivement 2 h et 1 h 40). Selon un dossier du magazine Investir auquel Meilleurs Agents a collaboré, 200 000 salariés font la navette Paris-Province tous les jours. Avec deux arguments de poids : des prix immobiliers parfois inférieurs à ceux de la banlieue parisienne, et une plus grande commodité de transport : “Ces navetteurs préfèrent passer une heure dans le confort d’un TGV ou d’un train express régional (TER) plutôt que dans les bouchons ou un RER bondé.”***

Ces régions qui attirent

"The idyllic bay and beach at Le Rayol in the Var district of Provence on the French Riviera. As beautiful as this beach is, it has a history in that it was one of the two beaches in the south where Allied troops landed in 1944 in liberating France."

Les Français sont prêts à partir… mais pour aller où ? Selon notre étude, ce sont les régions côtières et méridionales qui sont privilégiées : la Provence-Alpes-Côte d’Azur, suivie de l’Occitanie, la Bretagne et la Nouvelle-Aquitaine. En effet, les principales motivations liées à un déménagement sont la recherche d’un cadre vie plus agréable, la possibilité de vivre dans un environnement plus calme et serein et la proximité de la mer. Bref, sea and sun !

Or vivre au soleil à prix mini, c’est possible ! Certaines stations balnéaires offrent des prix immobiliers qui laissent songeurs. Comme nous le révélions dans une étude publiée l’été dernier, des villes comme Le Tréport (1 483€/m2), Camaret-sur-Mer (1 578€/ m2) ou L’Aiguillon-sur-Mer (1 853€/m2) permettent d’envisager l’achat d’une maison à deux pas de la mer pour des prix encore très raisonnables.
Le seul hic : ces villes sont parfois éloignées des métropoles et sont difficilement accessibles en train depuis Paris.

Habiter sur la côte, ce n’est pas pour autant incompatible avec un travail en ville. De fait, plusieurs métropoles régionales sont situées à moins d’une heure des côtes, comme Bordeaux, Nantes ou Rennes. Or ces villes sont en plein essor et attirent de plus en plus, au contraire de la capitale, mais aussi des villes moyennes et des régions rurales. Entre 2011 et 2016, le nombre d’habitants à Nantes, Bordeaux, Rennes, Toulouse et Lyon a augmenté entre 1 et 1,5 %, contre seulement 0,3 % dans la métropole du Grand Paris, une croissance largement due aux nouveaux arrivants.


“Des villes qui grossissent sans le voir venir”

Les Parisiens rêvent de changer de vie, la chose est entendue. Mais à quoi ressemblent les destinations recherchées en France en 2019? “On observe dans l’ensemble que les villes les plus attractives sont d’une part les grandes métropoles régionales (Bordeaux, Toulouse, Nantes, Lyon..) qui profitent de la moindre attractivité de la région parisienne et d’autre part des villes moyennes, littorales (ex : La Rochelle, Vannes) », détaille Antoine Colson, co-fondateur du salon FRANCE ATTRACTIVE (voir ci-dessous).

Antoine Colson

Antoine Colson, FRANCE ATTRACTIVE

Mais la croissance démographique dans certaines de ces villes n’est pas toujours suivie par le développement des infrastructures et des équipements. Elle peut aussi entraîner de nouvelles problématiques, comme les embouteillages ou une flambée des prix immobiliers. “Ces villes grossissent sans le voir venir (…) il est plus long de poser un nouveau métro ou tramway que de poser ses valises dans une nouvelle ville !”.

FRANCE ATTRACTIVE, kézaco ?

FRANCE ATTRACTIVE (anciennement PARCOURS FRANCE), c’est LE Forum de l’Economie et de l’Attractivité des Territoires, qui se tiendra cette année les 1er et 2 octobre au Palais Brongniart à Paris. Durant deux jours, 2000+ territoires viendront promouvoir leur attractivité auprès d’entreprises, investisseurs et talents à la recherche d’opportunités partout en France.

Vous souhaitez changer de quotidien ? C’est l’occasion rêvée de découvrir les atouts des territoires où il fait bon vivre, travailler et entreprendre !

France Attractive

www.franceattractive.com


Alors, on change de vie ? Nos trois conseils pour faire le bon choix

1. Peser le pour et le contre

Déménager dans une nouvelle ville est un projet excitant, mais qui comporte aussi son lot de contraintes. Il se prévoit longtemps à l’avance et ne se fait pas n’importe quand dans l’année – on privilégie généralement le début de l’été pour avoir le temps d’emménager dans de bonnes conditions. Au niveau administratif, les ajustements à prévoir sont nombreux : changement d’adresse auprès des administrations, du fournisseur d’électricité, inscription sur les listes électorales… A plus long-terme, déménager implique aussi de trouver de nouvelles opportunités professionnelles voire une nouvelle activité, de lier de nouvelles relations sociales. Le processus étant difficilement réversible, il vaut mieux être sûr de son coup !

2. Prendre son temps pour trouver le bon endroit

C’est évident, toutes les villes n’offrent pas les mêmes avantages en termes de qualité de vie, d’accessibilité et de dynamisme économique. Gardez à l’esprit que les priorités évoluent au fil du temps : si vous choisissez d’emménager dans un village enclavé pour élever vos enfants, l’éloignement des lycées et universités pourra s’avérer préjudiciable dans quelques années. En prenant en compte tous les aspects pratiques à plus ou moins long terme (proximité des commerces et services, climat, desserte, écoles, commerces…), votre choix devrait commencer à se préciser.

3. Interrogez ceux qui ont sauté le pas

Vous connaissez sans doute des gens qui ont décidé de larguer les amarres vers une autre région : quelles étaient leurs motivations ? Quelles difficultés ont-ils rencontrées ? Et si c’était à refaire ?

Justine et Grégoire, couple de trentenaires, ont décidé il y a deux ans de quitter leur appartement de Charenton-le-Pont et leurs jobs à Paris pour acheter une maison à Martigues. “Pendant un mois, on était vraiment euphorique de prendre possession d’un endroit aussi spacieux, aussi calme. C’était la première fois qu’on avait un jardin pour nous. On était de toute façon trop affairés avec l’emménagement pour avoir des états d’âme.”.

Mais petit à petit, les préoccupations du quotidien reprennent le dessus sur l’enthousiasme des amoureux. “On s’est vite rendu compte que sans réseau sur place, la recherche d’emploi (nous sommes tous les deux graphistes) allait devenir mission impossible. Et les possibilités de sortie sont forcément moins nombreuses qu’à Paris. On a fini par s’intégrer, mais l’adaptation a été plus difficile que prévu. Mon conseil à ceux qui voudraient se lancer ? Attendez-vous à devoir affronter le mal du pays !

Alors, parés à changer de vie ?

 Infographie_changement_de_vie_5

Sources :

*Transformation numérique et vie au travail, septembre 2015

**Enquête OpinionWay, Octobre 2018
*** https://investir.lesechos.fr/placements/immobilier/dossiers/travailler-a-paris-vivre-en-province-ces-villes-aux-portes-de-paris/travailler-a-paris-vivre-en-province-ces-villes-aux-portes-de-la-capitale-1792013.php

Krys Mondet

Responsable éditoriale de Meilleurs Agents

0 commentaire Masquer les commentaires Voir les commentaires

Vous souhaitez laisser un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *