Fermer

Les prix de l’immobilier sur les trottoirs parisiens

Estimer 2 min.

Ce matin, les parisiens ont découvert sur leurs trottoirs des marquages réalisés à la craie indiquant le prix du mètre carré de certains immeubles des quartiers phares de la capitale.


Cette opération de marketing viral très originale, et totalement éphémère puisque les marquages s’effaceront progressivement en quelques jours, vise à faire découvrir au grand public et plus particulièrement aux propriétaires d’immobilier résidentiel les services que propose MeilleursAgents.com et plus particulièrement la Carte des Prix.

Krys Mondet

Responsable éditoriale de Meilleurs Agents

8 commentaires Masquer les commentaires Voir les commentaires

  • Lens dit :

    cela ne veut rien dire le prix au m2. Cela a uniquement une valeur s’il y a un client avec le cash pour acheter. Intrinsèquement un bien ne représente rien tant qu’il n’est pas vendu. Cette histoire de marquage au sol est uniquement une tentative de secourir une profession qui va subir de plein fouet la crise et qui d’ailleurs le mérite bien. Des discours truffés de mensonge, des commissions astronomiques en ne faisant quasiment rien, il est plus que temps que les vrais professionnels arrivent et non pas ceux qui se croient sur un marché à vendre des aspirateurs.

  • Lens dit :

    mi décembre 2008; les agents immobiliers ne comprennent toujours pas. ils sont les principaux responsable de la crise actuelle. La promesse de valeur exponentielle, des discours sans fondement: Paris ça ne baissera jamais, etc, etc, etc. Sans parler de technique de vente du moyen age, agressive (désespérée), avec des délais de décision sous 24h, des promesses de ventes sans condition suspensive. si vous connaissez un agent immobilier honnete sur Paris, je serai très heureux de le rencontrer. Un dernier mot. N’ACHETEZ SURTOUT PAS, c’est à la baisse et c’est pas fini. Moins nous achetons et plus ça va chuter, c’est certain et mathématique. Tous les produits fonctionnent comme cela. Raisonnez en anticipant la baisse actuelle et future, soit -25 à -30% minimum. Laissez les malades acheter à des prix fous. Ils ne connaissent pas la valeur de l’argent et ils revendront à perte.

  • jibus dit :

    en tout cas, c est un bon coup marketing et de comm !
    par contre, quand on voit à côté la pub pr l’abbé pierre, cela laisse songeur…que choisir? je me rangerai plutot du côté des mal lotis plutot que des acheteurs à 10 000 euros/m2…
    meilleurs agents, bonne route et bon courage en espérant que les ventes reprennent puisque votre modele repose sur un partage de commission, n est il pas?
    très beau site, du jamais vu, pourvu que ça dure….

  • Bruno dit :

    great marketing. forgive my French.
    il y a plusieurs dimensions a considerer pour vraiment analiser la question de la demande en determinent les prix.
    comencon alors avec une consideration utilitaire et sa valeur finciere analogue. si vous avez le besoin d’habiter a quel que part dans paris, c’est aussi une especulation dangereuse d’attendre une baisse en payent de loyers–si tous les gents le faire, le loyers vont augmenter en revanche. et quel que biens avec des dividends augmentee paye plus, ca c’et utile pour ceux qui peuvent attendre memme si la valeur de face est reduite dans cette dynamique.
    d’aiileurs quel que reduction, memme cette propose par le ‘angry tennant ‘Lens’ above’, c’est moins que le quelle du prix du fer, du petrol, wheat, corn etc. si tout l’universe est en deflation d’ordre superieur a cette de votre bien, vous rester gagnent quand memme.
    finalement paris a baissee pres que rien en termes absolutes. contraster ca avce le prix aux etats unis,(eg. -44% a san francisco bay area), ou londres et vous avez en faite les marche plus solide dans le monde developee. ca ce le resultat de la debt meyene qui le francais ont sur le propriete. c’est relativement beucoup, beaucoup, moins ‘leveraged’. et donc, si les prix sont fous comme le ‘locataire Lens’ a dit je ne sait pas. mais il commencon la crise comme quel que chose environ 1/3 ou 1/4 ceux de londres ou ny et ont en suite resiston meilleux qui tous les outres a cause de utilite e debt moyene.
    a le locataire economiste je demande: quel genres de coutes d’opportunite avez vous considerer?
    un bien a paris par rapport la bourse?
    un bien a paris par rapprt un bien dans une autre capital?
    dans ces deux cas le bien va milleux retenir ca valaeur dans un monde inflatiniste.
    un bien a paris ou cash?
    rappeler que la politique c’est d’emprenter a les baques et demander qu’ils fait le memme vers le consomiteurs. attendons le developement de la crise, mais cash va vous tuer au longue termes.
    acheter un bien a paris par rapport rester locataire?
    ca peut marcher pour quels que temps, mais le loyers vont donc augmenter et la demande des ‘savers’ qui ont peur de la bourse peuvent aller contre votres expectations. ca peut marcher mais dans quel ques instants ca peut tourner la especulation plus dangeruese.
    attender si vous etes dans en contrat mais rappeler que le chamin monetaire/bancaire en recation a crise se contre vous. il est toujour inflatiniste et la france et paris restent milleux qui tous les outres.

  • Deloince Marie dit :

    Merci pour ce site très bien fait. Je me demande comment vous calculez les prix . Prenez vous en compte toutes les transactions des dernières années ou bien simplement les transactions qui ont eu lieu lors des derniers mois ? Je cherche à acheter et je suis étonnée de voir que les apartements que j’ai visité il y a plusieurs mois sont toujours là, je ne crois pas que la baisse soit terminée mais bon je ne suis pas devin ( Dommage !)
    Il y a vraiment des agents immobilier très différents les uns des autres certains sont aimables d’autres sont des menteurs pénibles mais maintenant je m’en rend vite compte. C’est aux acquéreurs de rester lucides et de dénoncer les pratiques abusives.
    Quoi qu’il en soit j’espère que vous garderez ce site à jour ! Bravo !

  • landry dit :

    La meilleure maniere d estimer le prix de l immobilier est de le situer par rapport aux ressources.
    Les banques privees ont estime leur cheptel en Europe a 1 Pct de la population detenant au moins 1 million d euros en actif net (lire 3.5 millions d habitants)
    La deuxieme, Case Schiller cad rapport prix immobilier / revenus des menages (plus simple, plus vrai)
    La troisieme l accessibilite au credit s il en reste
    La quatrieme lire les cours de bourse sur 20 ans des SCI cotees sur le CAC 40
    Le principe Il faut etre bete pour vendre, laisse a l acheteur l intelligence de la patience.
    Les pages immobilieres sont le meilleur betisier social

  • zilon75 dit :

    D’accord sur certains point, bien rêveur sur la fin.
    Pour moi ce sont les abus qui embatissent le plus et tant mieux en effet.
    Les prix restent toujours très attractif et notamment pour les étrangers. Si tu savais le nombre de russes et autres pays qui investissent dans la pierre parisienne car considérée comme l’investissement le plus sur du moment.
    Le jour où on verra des -30% n’arrivera jamais… malheureusement.
    Nous assistons seulement et c’est déjà pas mal a des espaces de vrai nego.
    Les gens auront toujours le besoin d’habiter quelques part, or on est pas mal a travailler sur paris.
    A date il y a toujours plus de demandeur que de vendeurs.
    Profitez aujourd’hui de l’intervalle de temps ou les vendeurs sont prêts à lâcher et perdent un peu confiance en des prix déraisonnables

  • aurelien dit :

    Hello,
    @zilon75, ce commentaire semble plein de bon sense. Pourtant, moi, qui suis a la recherche d’un bien immobilier, j’attends.
    Pourquoi?
    Lisez les archives des echos, et du monde, datant des annees 90, qui connu une chute des prix de 40% en moyenne a paris, et vous saurez pourquoi. (chiffre consultable sur le site des notaires)
    Tous ces annees la, on pouvait lire les memes types de commentaires dans les journaux : « paris sous evalue par rapport aux autres capitales », « demande toujours presente », « acheteurs vont profiter de la baisse », « reprise », etc…
    Au final ca a baisse pendant 6 ans, et sans crise economique comme en ce moment…
    Moi j’ai pas envie de perdre mon argent et vous?
    Aurelien

Vous souhaitez laisser un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *