Fermer

Pourquoi il faut mettre en vente maintenant ?

Vendre 2 min.

Alors que dans quelques semaines les soldes vont démarrer, sur le marché de l’immobilier, c’est la période idéale pour vendre dans les meilleures conditions. Voici pourquoi le printemps est la période idéale pour mettre votre bien en vente.

Des acquéreurs pressés de finaliser

Un propriétaire doit se mettre à la place des acheteurs : à quel moment ceux-ci aimeraient s’installer dans leur nouvel appartement ou maison ? La période qui remporte le plus de suffrage est le passage du printemps à l’été, constate Eric Allouche, directeur exécutif du réseau ERA Immobilier : « C’est souvent le bon moment pour changer de bien, avant les grandes vacances scolaires. Pour prendre le temps d’aménager dans les meilleures conditions et faire en sorte de scolariser les enfants dans leur nouvelle école avant la rentrée de Septembre, le timing est idéal. » En prenant en compte le rétro-planning d’achat d’un bien, d’une durée moyenne de trois mois, le printemps est donc le meilleur moment pour qu’acheteurs et vendeurs s’entendent.

Des acquéreurs plus nombreux

Conséquence directe de ce timing printanier idéal : les acheteurs sont plus nombreux sur le marché. Sans tomber dans le travers de la visite groupée qui pourrait rebuter certains acquéreurs, le fait de mentionner les nombreux appels, visites voire offres dont votre bien a fait l’objet refrénera généralement l’envie de négocier trop âprement. Dans ce contexte, « il est possible de faire jouer la concurrence et de maintenir un bon prix de vente», assure Eric Allouche.

Des biens présentés sous leur meilleur jour

Votre bien dispose d’atouts tels qu’un grand jardin, une bonne exposition ou des espaces lumineux ? La période actuelle est idéale pour les mettre en valeur. « Il faut avoir en tête ce facteur plaisir non négligeable, affirme Eric Alouche. Il sera toujours plus facile de vendre une maison avec terrasse fleurie visitée sous une belle lumière que par temps gris en plein cœur de l’hiver. »

Des mois suivants compliqués

Si l’actuelle période de l’année est favorable, celle qui suit l’est beaucoup moins. « Cette fenêtre de tir reste relativement courte, il faut en profiter avant que l’activité économique ne ralentisse en été. » Manquer cette occasion, c’est risquer de reporter la vente de plusieurs mois, lorsque le marché reprendra un certain dynamisme après la rentrée de septembre.

Virginie Jacob

0 commentaire Masquer les commentaires Voir les commentaires

Vous souhaitez laisser un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *