Fermer

Pourquoi le 7ème arrondissement de Paris reste une valeur sûre ?

Acheter 2 min.

Avec une hausse de +1% en janvier, les prix parisiens reprennent de la vigueur après une fin d’année 2017 plus calme. Coup de projecteur sur le 7ème arrondissement de la capitale dont les prix ont augmenté de +1,4%.

Meilleurs Agents : Comment se porte l’activité du marché immobilier dans le 7ème Arrondissement ?

Isabelle de Malherbe : Le marché est actif. Les biens sont assez rares et les clients réactifs. On sent que l’activité progresse.

Meilleurs Agents : Comment expliquez-vous cette hausse des prix (+1,4%) après une fin d’année très calme ? Est-ce le cas pour votre secteur ou est ce différent ?
IDM : Les biens dans le  7ème Arrondissement sont rares et les gens ont besoin de se loger.

J’explique cette hausse des prix par plusieurs facteurs :

Avant, il y avait de l’attentisme et les gens ont pris leur temps. Aujourd’hui, les taux d’intérêts encore attractifs permettent aux futurs acquéreurs de franchir le pas, d’autant plus que ces taux risquent d’augmenter en 2018.

D’autre part, les prix ont mis un certain temps à repartir par rapport à certains quartiers “bobos”.
Le 7ème Arrondissement possède des atouts pour les familles qui s’installent : de très bonnes écoles, de très bons collèges et lycées et beaucoup de verdure, dans un périmètre très sécurisé.
Il en va de même pour mon secteur, dans le quartier des invalides, qui est entouré de verdure et  de commerces variés. Les transports sont très développés et les avenues sont larges.

Meilleurs Agents : Quelles sont, selon vous les perspectives sur les prochains mois ?

IDM : Le marché est plus actif. Il y a eu de très belles transactions en 2017 et 2018 prend la même voie. Je suis très optimiste.
On sent également un regain d’intérêt de la part des étrangers pour la France – notamment des clients américains ou italiens – mais également de la part des Français s’étant établis à Londres et qui reviennent à Paris depuis que le BREXIT a été voté.

Meilleurs Agents : Quels sont les quartiers/rues les plus en vogue dans votre arrondissement ? Avez vous un exemple de bien vendu ?

IDM : Globalement tout le 7ème Arrondissement est très demandé, mais je dirais spécifiquement le quartier du Gros-Caillou et les contre-allées du Champs-de-Mars, la rue Cler, et les rues autour du Bon Marché.
Nous avons vendu rue de la Comète un appartement fonctionnel de 86m2 comprenant 2 chambres et un parking pour 1,1 million en 48h.

Meilleurs Agents : Quel type de bien est recherché dans le  7ème Arrondissement ? Pouvez-vous nous donner un exemple de vente récente ? 

IDM : Les biens familiaux sont les plus recherchés. On manque de ce type de bien par rapport à la demande. Dernièrement nous avons vendu un 160 m2 en bon état d’usage situé au 3eme étage, avec 3 chambres pour 2 millions d’euros.  (ndlr : Ce bien, à 12500 euros du mètre carré est tout à fait en ligne avec notre prix médian: 12482 € / m2 dans le 7eme arrondissement au 1er février.  source : meilleursagents)

Meilleurs Agents: Avez-vous un conseil à donner pour les futurs propriétaires qui souhaitent acheter dans votre arrondissement  ?

IDM : Un conseil pour les futurs propriétaires ? De venir nous voir bien entendu !
Il existe une forte demande compte tenu de la qualité du quartier, son caractère familial et sa verdure. Le 7ème arrondissement reste une valeur sûre.

Virginie Jacob

10 commentaires Masquer les commentaires Voir les commentaires

  • foxnew dit :

    Mon conseil : à fuir avec les jeux olympiques. Pendant la fan zone, c’était l’enfer…

    • PPT75014 dit :

      Renoncer à un projet immobilier pour deux semaines de bruit en 2024, ça c’est du conseil…
      A ce stade là, il faut fuir Paris et déménager dans le Limousin.

    • foxnew dit :

      Non, non 6 mois tous les week-end tous les ans il y a : La Parisienne, le Paris-Versailles, et une dizaine d’autres courses avec musique au max (un niveau sonore digne d’une boîte de nuit. Les murs de votre appartement vibrent si vous êtes trop prêts). La Fan Zone a duré 2 mois jusqu’à 2h du matin. Essayez et vous verrez ! C’est suffisant pour vous faire déménager avant les jeux olympiques ! (quand vous pouvez, évidemment, tout le monde ne peut pas)

  • julien bonnetouche dit :

    Intéressant.
    A 12500€/ m2 le 7eme n’est pas très cher. pas plus que les 4,5,6. il du retard à combler. C’est là que sont les vrais riches.
    A t on le détail des des hausses de prix par arrondissement ?

    • foxnew dit :

      Oui vous avez raison. Le 7 a 2 défauts aujourd’hui. Une abondance d’activités sportives bruyantes au Champs de Mars (6 mois dans l’année tous les week-end) + une activité automobile infernale près des quais depuis que les quais ont été fermés. La rue Saint Dominique est en flux tendu toute la journée. Toute cette zone est devenue trop bruyante.

    • Julien dit :

      Effectivement, le 7eme parait peu cher en comparaison du 6eme voisin ou même par rapport à la moyenne de Paris à 9000 euros. Peut-être, est-ce dû aussi à la structure de l’habitat de l’arrondissement (hors rue de Sèvres ou Gros-Caillou) : de grands appartements sur de larges et belles avenues boisées entourées de monuments historiques ? C’est très sympa, très beau mais on s’y sent un peu en dehors de la ville (de là à dire en banlieue ;-).
      On peut retrouver la même ambiance à Versailles (Belles adresses, beau bâti, verdure, calme relatif, bonnes écoles et bonne bouffe) pour deux fois moins cher. Et je crois que les acheteurs qui font monter les prix sur Paris sont surtout les baby-boomers fortunés et pas les familles. Ces baby-boomers cherchent un pied-à-terre parisien en plein milieu des activités : théâtres, concerts, vernissages, défilés. Ils veulent sentir l’animation de la ville : la foule sur les trottoirs étroits (comme à Saint-Germain des prés, le Marais, Saint-Louis en l’île, le Quartier Latin). Et là-bas, les prix en folie (15000, 20000 euros/m2) ne sont pas un problème d’autant qu’ils ciblent des surfaces moins importantes.

    • julien bonnetouche dit :

      Tout à fait exact.
      l’intérêt cependant de regarder si les quartiers avec grands appartements luxueux et donc nécessitant un budget important sont en hausse ( de prix et de volumes) c’est de savoir si les fortunes ( expatriées ou étrangères ou simplement franco-françaises ) se décident à acheter en France, parce que la confiance et l’économie les incitent à le faire ( ou non).
      Cela me semble un signal important pour essayer d’anticiper le futur.
      En gros si les très riches reviennent c’est plutôt bon signe.

    • MeilleursAgents dit :

      Bonjour,
      Vous pouvez tout à fait retrouver les évolutions des prix par arrondissement en vous rendant ici

  • Fox trot dit :

    J’ai habité longtemps dans le septième. Les abords du Champ de Mars se sont dégradés, en particulier près de la tour Eiffel. Rats dans les terrains pour enfants, touristes à la pelle avec la faune que cela attire (joueurs de bonneteau, fausses pétitions, marchands de souvenirs).
    Le pire c’est les activités organisées par la mairie ou avec sa bénédiction. Des courses avec musique à 120 dB dès le dimanche matin : les Parisiennes, le Paris Versailles, les 20 kilomètres de Paris, etc. Une de ses courses avait une brochure invitant à « réveiller Paris ». Beau programme.
    À croire que Hidalgo prend un malin plaisir à casser les pieds aux « riches ». Le pire, ç’a été la fanzone pour la coupe du monde. Des supporters enivrés et beugleurs jusqu’à pas d’heure. Ça laisse mal augurer pour les jeux olympiques.
    Enfin, tous les weekends, la secte Falon Gong déploie ses banderoles et ses hauts parleurs en chinois rue Joseph Bouvard pour les cohortes de touristes chinois.

  • Romain75007 dit :

    Le 7ème, c’est un des seuls arrondissements de Paris qui baisse sur le long terme, avec le 16ème et le 8ème. On est loin des records de hausse du 20ème, du 11ème, du 10ème etc.
    L’arrondissement est clairement passé de mode. A part les touristes, pas beaucoup de parisiens n’ont envie d’y vivre. Non seulement le quartier est « mort » et envahi de touristes, mais en plus il est désertique à la nuit tombée. Et si vous vous rapprochez des Champs-Elysées, il y a la « meute » venue de banlieue les samedi soir. Alors OK c’est beau, c’est propre, c’est classe. Mais d’autres quartiers de Paris supplantent le 7ème depuis longtemps.
    Et je ne parle même pas de la desserte en transports en commun qui est l’une des pires de Paris.

Vous souhaitez laisser un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *