Fermer

Quel avenir pour Bordeaux après un Grand Cru 2017 ?

Acheter 2 min.

Pour la première fois depuis 18 mois, les prix sont restés stables à Bordeaux. Après une hausse de +16,5% en 2017, comment va évoluer le marché de l’immobilier  bordelais ? Thomas Groizard, directeur de l’agence Square Habitat Bordeaux Nansouty nous livre son point de vue.

Meilleurs Agents :  Comment se porte l’activité du marché immobilier à Bordeaux ?
Thomas Groizard : Le marché se tend un peu. Les prix, en terme d’affichage, grimpent toujours, mais les prises de décision des acheteurs sont plus longues. Et surtout, on a trois fois moins de demandes.
Le deuxième trimestre va être décisif : est-ce qu’on va basculer sur cette tendance ou va-t-on faire face à une stagnation ?

Meilleurs Agents : Comment expliquez-vous ce ralentissement des prix (+0%  :source MeilleursAgents) après une évolution positive depuis septembre 2016 ? Est-ce le cas pour votre secteur ou est-ce différent ?
TG : Les prix à Bordeaux ont augmenté de presque 17 % en 2017 (+16,5% source : meilleursagents). On peut imaginer que les prix ont atteint un pic.
Une autre raison est peut-être la saison ? Les mois de janvier et février ont eu peu de soleil et cela peut avoir une conséquence sur les démarches actives des acheteurs.

Meilleurs Agents : Quelles sont, selon vous les perspectives sur les prochains mois ?
TG : Je pense que ce sera porteur, qu’il y aura un dynamisme.
Aujourd’hui, il y a peu de choses à vendre, et il y a moins de demande.
La rareté tend à la valorisation, et on assiste à une surévaluation des biens par certains agents immobiliers pour flatter leur propriétaire. Le problème c’est qu’avec ces prix élevés, les biens ne trouvent pas d’acquéreur. Une maison que nous avions estimée 420 000 € a été estimée 500 000 € par une agence concurrente qui a obtenu le mandat. Aujourd’hui le bien est affiché à 420 000 € est n’est toujours pas vendu.

Meilleurs Agents :  Quels sont les quartiers les plus en vogue à Bordeaux et quel type de bien est recherché ? Avez vous un exemple de bien vendu ?
TG : Le secteur de la Gare est en pleine mutation et rencontre beaucoup de qualités : ses rues commerçantes, sa vie de quartier et ses échoppes. Ces maisons urbaines individuelles, rencontrent beaucoup de succès. Elles ont de jolies prestations anciennes, et de belles façades. On retrouve la pierre, la cheminée, la hauteur sous plafond et restent plus accessibles que la maison bourgeoise.
Le quartier est idéal pour les personnes qui exercent leur activité professionnelle à Paris maintenant que le TGV place Bordeaux à 2h de la Capitale.
Nous avons vendu 415 000 euros une maison de 75m2 à deux pas de la Place Nansouty. L’échoppe venait d’être rénovée, aucun travaux à faire, ce qui explique le prix élevé. (Prix moyen Place Nansouty : 4143 €/m2)

Meilleurs Agents : Un conseil ? un quartier d’avenir ? pour un bordelais qui souhaiterait acheter.
TG : Je conseillerais le quartier Bacalan. Il est accessible et dynamique. (prix moyen 3485 € / m2 contre 4243 €/m2 à Bordeaux)
Beaucoup de projets s’y créent, et le secteur regorge de lieux inédits : Le Musée de la Mer et de la Marine, La Cité du Vin, La Marina des bassins à flot, et de nombreux commerces.

Virginie Jacob

1 commentaire Masquer les commentaires Voir les commentaires

  • Georget dit :

    Bonjour. Je ne suis pas d accord avec cette analyse. Il y a toujours autant de demande sur Bordeaux et la métropole. Et assez peu de biens à vendre. Ce pourquoi le marché est tendu. En temps que négociatrice je conseille de confier la vente d un bien à un professionnel aguerri au marché pour determiner le juste prix.

Vous souhaitez laisser un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *